9 juin 2024, 12:30 – 13:30 | Concert Mensuel Malmaison – L’esthétique française et viennoise

10,00 17,00 

Sélectionnez votre tarif :

9 juin  2024 : 12h30 – 13h30
Château de la Malmaison, Salle à Manger
12 Av. du Château de la Malmaison, 92500 Rueil-Malmaison, France

Avant ou après le concert, vous pouvez visiter le Château de la Malmaison :
Pour réserver sur la billetterie en ligne du Château
cliquez ici

UGS : ND Catégorie :

Description

Programme
Joseph Haydn (1732 – 1809), Sonate pour piano no.33 Hob.XVI.20*
1. Moderato, 2. Andante con moto, 3. Finale. Allegro

Wolfgang Amadeus Mozart (1756 – 1791), Variations en fa majeur K. 613**

Hélène de Montgeroult (1764 – 1836), Fantaisie du Cours complet pour l’enseignement du Forté-piano*

Ludwig van Beethoven (1770 – 1827), Variations en fa majeur op. 34**

Miyu Ota * et Raphael Hinojosa** piano carré Erard 1806

Présentation

Ce concert propose de découvrir des pièces françaises et viennoises emblématiques d’une période traversée par l’expression des émotions personnelles dont Mozart et Rousseau furent des précurseurs, puis transformée par la Révolution française et le Premier Empire, riches en bouleversements, autant politiques qu’esthétiques.

Issue de la noblesse, Hélène de Montgéroult aurait échappée à la guillotine en improvisant des variations sur La Marseillaise devant le Tribunal révolutionnaire. Brillante pianiste, elle devient la première femme professeure au conservatoire de Paris en 1795. Elle démissionne en 1798. Elle poursuit son activité pédagogique au travers de cours particuliers et la composition du « Cour complet pour l’enseignement du fortepiano comprenant 114 études ». Elle tient un salon musical avec ses amis Viotti, Kreutzer, Baillot, Cherubini…
Très peu jouées et éditées aujourd’hui, ses œuvres, d’une grande sensibilité, pleines d’audace et de vivacité, sont le témoignage d’une période fugace mais fondatrice dans l’histoire de la musique française du XIXe siècle

Si Joseph Haydn était un compositeur connu dans toute l’Europe et très apprécié des salons de l’impératrice Joséphine, Mozart et Beethoven restaient interprétés dans des cercles d’amateurs tels que ceux de l’impératrice ou celui d’Hélène de Montgeroult. La première audition des opéras de Mozart ne sera donnée à Paris que 10 ans après sa mort en 1801 sous forme d’un opéra pastiche « Les Mystères d’Isis » et ce sera dans les années 1830 que Liszt diffusera les oeuvres de Beethoven à Paris.
Ces pièces de Haydn, Mozart et Beethoven donnent une belle perspective de l’évolution de l’écriture pianistique à Vienne, d’un certain classicisme chez Haydn à l’art de la variation chez Mozart puis Beethoven.

Partis à la rencontre du piano carré Erard 1806, les pièces de ces trois maîtres viennois, ont été abordées par Luca Montebugnoli et ses étudiants, selon l’esthétique française du piano carré Erard 1806.

Biographies
Miyu Ota est née à Tokyo au Japon.
Après ses études au Conservatoire de musique de Tokyo, où elle obtient sa licence en piano, elle intègre l’Université des arts de Tokyo, où elle reçoit son diplôme de master en solfège. Elle obtient son diplôme de premier cycle supérieur en accompagnement chorégraphique au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, dans la classe de Franck Prevost et de Déborah Shannon-Diouf. Elle est actuellement en troisième année de pianoforte au C.R.R. de Paris, dans la classe de Luca Montebugnoli.

Raphaël Hinojosa commence le piano à 11 ans au conservatoire de Pontault-Combault. Il décide d’y consacrer plus de temps alors qu’il est étudiant en médecine et passe son D.E.M. de piano au C.R.R. de Créteil à 26 ans. Pendant son internat, il s’initie au pianoforte à Bobigny, où il obtient son D.E.M. dans la classe de Luca Montebugnoli. Il étudie désormais auprès de ce dernier, au C.R.R. de Paris, en parallèle de son activité de médecin généraliste

 

Informations complémentaires

Tarif

Plein Tarif, Tarif Réduit

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “9 juin 2024, 12:30 – 13:30 | Concert Mensuel Malmaison – L’esthétique française et viennoise”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *