18 novembre 2023, 20:00 – 22:00 | Festival Pau Casals : Concert « Pau&Fanny » Salle Cortot

15,00 25,00 

Sélectionnez votre tarif :

18 novembre 2023, 20:00 – 22:00 : Salle Cortot : Concert « Pau&Fanny ». Récréation du concert joué en 1923 au Palau de la Música Catalana par Pablo Casals et Fanny Davies (100è anniversaire)
I. Beethoven op.102 n°1,
II. Byrd, Purcell, Bach, Locatelli – Piatti
III. Brahms op.99
FANNY DAVIES Ensemble : Laura Granero piano, Aldo Mata violoncelle

Salle Cortot, 78 Rue Cardinet, 75017 Paris, Metro Malesherbes ligne 3

UGS : ND Catégories : ,

Description

20h Salle Cortot : Concert « Pau&Fanny » – Récréation du concert joué en 1923 au Palau de la Música Catalana par Pablo Casals et Fanny Davies (100è anniversaire)

FANNY DAVIES Ensemble,
Laura Granero piano, Aldo Mata violoncelle

Programme:
I.
Ludwig van BEETHOVEN (1770 -1827)
Sonate en Do Majeur opus 102 Nr 1 pour piano et violoncelle
I. Andante. Allegro vivace
II. Adagio. Allegro vivace

II
William BYRD (1543)
Gagliardo, en sol mineur

Henry PURCELL (1659)
Ground, en do mineur

J. S. BACH (1685 )
Fantaisie chromatique et fugue

LOCATELLI (1695 ) [-PIATTI? 1822  – 1901]
Sonate en Ré Majeur pour violoncelle, avec accompagnement
I. Allegro
II. Adagio
III. Menuetto con variazioni

III
Johannes BRAHMS (1833 – 1897)
Sonate en Fa Majeur Opus 99 pour piano et violoncelle
I. Allegro vivace
II. Adagio affettuoso
III. Allegro appassionato
IV. Allegro molto

Présentation

Casals a été considéré comme le premier violoncelliste « moderne » mais il a bien reçu des influences de la tradition romantique à Berlin et à Londres, par des musiciens comme Fanny Davies, Donald Tovey, Joseph Joachim, Marie Soldat, les anciens violoncellistes…

Le mardi 8 novembre 1923, à dix heures du soir, le violoncelliste catalan Pablo (Pau) Casals donne un récital avec la pianiste britannique Fanny Davies au Palau de la Música Catalana.

2023, marque le 100e anniversaire de cet événement, ainsi que le 50e anniversaire de la mort du grand violoncelliste (1973-2023). La renommée et l’importance de Pau Casals (1876-1973) se sont répandues dans le monde entier et ont perduré jusqu’à aujourd’hui. L’une de ses partenaires de duo, la pianiste, Fanny Davies (1861-1934), a reçu la même reconnaissance de son vivant. Cependant, comme tant d’autres interprètes féminines, elle est tombée dans l’oubli – rares sont ceux qui se souviennent d’elle aujourd’hui.

Née sur l’île de Guernesey en 1861, Fanny Davies a étudié en Allemagne avec Oskar Paul et Carl Reinecke, puis avec Clara Schumann au Conservatoire de Francfort. Elle fait également la connaissance de Johannes Brahms, qu’elle a entendu interpréter certaines de ses propres œuvres. L’une d’entre elles Sonate Opus 99, présente dans ce programme, dont les annotations de la partition de Davies sont basées sur l’interprétation du compositeur même. Davies, à son retour en Angleterre, est devenue l’une des pianistes les plus célèbres au monde. Considérée comme une « messagère de Schumann et de Brahms » et probablement l’élève de Clara Schumann dont le jeu se rapprochait le plus de son professeur, selon les commentaires de ses collègues d’études et journalistes. En plus d’être considéré comme l’interprète de la tradition schumannienne par excellence, Davies s’intéressait à la fois à la musique ancienne et à la musique contemporaine de son époque.

Davies et Casals se rencontrent par l’intermédiaire d’Edward Speyer. Casals devient un grand admirateur de la pianiste anglaise et, en 1923, il l’invite à donner une série de concerts en Catalogne, en se produisant en duo violoncelle et piano, en tant que soliste avec Casals et sous sa direction avec son orchestre. Ce concert rend hommage à ces deux grands artistes en reprenant le même programme un siècle plus tard. Les deux interprètes, Aldo Mata et Laura Granero, sont également des chercheurs spécialisés dans les styles d’interprétation de Casals et de Davies, respectivement.

Et voici le programme. Je le laisse comme ça, presque exactement comme le programme de 1923 montre (avec seulement les années des naissances des compositeurs baroques…)

Laura Granero

Aldo Mata, violoncelliste. Concertiste international, il est invité dans des festivals aux États-Unis, au Japon, au Brésil, en France, etc. tout en proposant des Masterclasses en Asie, en Europe et en Amérique. Il est professeur à Séville et Madrid (CSKG). Il a enregistré en tant que soliste pour Naxos et Ibs.
Ces recherches artistiques se portent sur les enregistrements anciens, les suites de Bach, la musique espagnole pour violoncelle, l’art du portamento, les sonates de Boccherini et les effets tremolos du XIXe siècle. Il a créé plusieurs œuvres écrites pour lui. Il joue avec Fanny Davies Ensemble, Al Ayre Español, Zahir, Ensemble Praeteritum, Musica Boscareccia, Cuarteto Granados, Orq Barroca de Sevilla, etc.

Acclamée par la critique internationale pour « son exquise sensibilité » (Audiophile Magazine) et « sa délicatesse et son sentiment cantabile » (El Diario de Sevilla), Laura Granero est l’une des interprètes les plus singulières et les plus polyvalentes de la scène européenne. Inspirée par les modèles des interprètes du passé, elle combine un profil multi-instrumental (pianoforte, clavecin, piano) avec la pratique régulière de tâches telles que la transcription, l’improvisation et la composition. En tant que chercheuse, elle se spécialise dans les pratiques d’interprétation du XIXe siècle. Elle s’intéresse particulièrement à l’école de piano de Clara Schumann, aux enregistrements historiques et aux rouleaux de piano, ainsi qu’à l’exploration de la vocalité au piano (forte). En tant qu’interprète-chercheuse, elle cherche à apporter à son jeu le même sentiment de liberté que celui que l’on trouve chez les premiers artistes de l’enregistrement. Laura est particulièrement attachée à la visibilité des femmes interprètes et compositrices du passé.
Après avoir étudié le piano en Espagne avec Nino Kereselidze et Claudio Martínez-Mehner, Laura est admise à la Schola Cantorum Basiliensis, dont elle sort diplômée en 2016 et 2018 avec les honneurs dans la classe d’Edoardo Torbianelli (piano-forte). Elle étudie parallèlement le clavecin avec Andrea Marcon et Francesco Corti. Elle poursuit actuellement ses études de doctorat à la mdw (University of Music and Performing Arts Vienna) grâce à la prestigieuse bourse d’excellence de la Fondation La Caixa, sous la direction du légendaire chercheur Clive Brown. Le sujet de sa thèse est l’étude des enregistrements des élèves de Clara Schumann, en particulier de la pianiste britannique Fanny Davies.

Elle a été invitée à donner des concerts au Santander International Festival, à la Quincena Musical de San Sebastián, à la Fundación Juan March, au Utrecht Early Music Festival, au Festival La Chaise Dieu, au Festival de Royaumont, à l’Auditorio Nacional de Música de Madrid, à la Salle Cortot à Paris et au Palacio Real à Madrid, entre autres. En tant que chercheuse et enseignante, elle a été invitée à donner des conférences et des masterclasses dans des institutions telles que l’Université de Sydney, la Hochschule der Künste Bern, la Hochschule für Musik Basel, le Conservatoire royal de musique de Madrid, l’Escuela Superior de Canto de Madrid, l’Universidad Autónoma de México, le Conservatoire de musique de Castilla y León et les Conservatoires de Paris et de Lyon. Elle a été professeur invité de musique de chambre avec pianoforte à la Maîtrise du Jeune Orchestre de l’Abbaye de Saintes. Elle a enregistré deux disques à ce jour, l’un sur les œuvres pour pianoforte du compositeur portugais João Domingos Bomtempo (« Com flores e louros ») et l’autre sur Chopin et Czerny (« Dans un salon de la Nouvelle Athènes », Son an Ero).
Depuis 2021, Laura est collaboratrice/artiste Bösendorfer en Espagne. Grâce à cette collaboration, de nombreuses conférences et concerts utilisant la technologie Disklavier, qui permet aux grands pianistes et compositeurs du passé de jouer leur musique (Debussy, Rachmaninov, Saint-Saëns, Granados…). Elle est lauréate et artiste en résidence entre 2014 et 2019 à la Fondation Royaumont. Par la suite, elle s’implique dans la promotion du pianoforte et des pratiques d’interprétation historiquement informées à travers l’Association La Nouvelle Athènes en tant que membre du conseil d’administration, ainsi qu’en tant que membre fondateur du Groupe de recherche sur les enregistrements anciens. En 2022, elle a été nommée co-directrice artistique de La Nouvelle Athènes. En Espagne, elle a créé et dirige actuellement son propre projet de promotion du pianoforte, sous le nom de Notre Temps.

En 2023, Laura Granero effectue une tournée avec Anima Eterna.

L’Ensemble FANNY DAVIES (anciennement Marie Soldat Ensemble) est un ensemble international spécialisé dans le répertoire du XIXe siècle avec des critères historiques et, si possible, sur instruments d’époque. Fondé en 2018 par Laura Granero, il a récemment été récompensé par le concours international Van Wassenaer (Utrecht Early Music Festival) dans sa version violoncelle-fortepiano avec Javier López Escalona. Ils ont remporté trois prix, dont une tournée de concerts pour la saison 2023-2024. L’ensemble collabore régulièrement avec des musiciens-chercheurs tels qu’Aldo Mata, Javier López Escalona, Johannes Gebauer, Kai Köpp, Clive Brown et Leila Schayegh. Ils se sont produits en Hollande, en Belgique (Société Servais), en France (Salle Cortot, Festival de Royaumont, Festival La Chaise Dieu, AMIA Alsace à Strasbourg), en Suisse (Zürich Kirche St Peter) et en Espagne (Festival Clásicos en Verano, Aeterna Música).

Ils rendent hommage à Fanny Davies (1861-1934), l’une des pianistes les plus acclamées du début du siècle. Élève de Clara Schumann, elle était considérée comme la pianiste qui jouait le plus comme son professeur, à tel point qu’on a écrit de ses interprétations qu' »à travers elles, on voit le spectre de Clara ». Elle a formé un duo avec Pablo Casals, qui l’invite à jouer en tant que soliste avec son orchestre à Barcelone. Féministe convaincue, Davies a également été présidente de la Society for Women Musicians. L’ensemble s’attache particulièrement à donner une visibilité à des compositeurs aujourd’hui oubliés, que ce soit pour des raisons géographiques, sociales ou de genre. Il a réalisé plusieurs projets autour de la musique de compositrices (Clara Schumann, Fanny Mendelssohn) et collabore avec le projet « El violoncello andaluz » de Javier López-Escalona.

Informations complémentaires

Tarif

Plein Tarif, Tarif Réduit

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “18 novembre 2023, 20:00 – 22:00 | Festival Pau Casals : Concert « Pau&Fanny » Salle Cortot”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *